Rencontre avec les Wookey Forgers.

Dimanche dernier, les Wookey Forgers organisaient un événement autour du jeu Keyforge à l’Outpost de Bruxelles. L’occasion donc d’aller s’initier correctement au jeu et de prendre contact avec cette nouvelle communauté.

Un peu de préparation d’abord, l’événement étant consacré à l’analyse de decks* et à quelques conseils stratégiques; il a d’abord fallu me (re)familiariser avec les règles et un deck que j’ai choisi.

Ladie and Gents, j’ai nommé : « H.Fitton, Artisan du Parc du Courage ».

Kamoulox? Non, avant d’aller plus loin, une petite explication s’impose: le nom des decks KeyForge est généré par un algorithme, tout comme le contenu du paquet, mélangeant 3×12 cartes choisies dans 3 factions (sur 7 existantes). Ce procédé rend chaque deck absolument unique avec des cartes qui ne peuvent pas se jouer en dehors de la liste générée. Plus d’infos ici, lors d’une interview live avec François Romain de chez Asmodée Benelux (distributeur du jeu) au dernier Brussels Game Festival.

Voilà, cette précision faite, on peut continuer si vous suivez toujours.

J’arrive un peu en avance dans le temple du JCC* bruxellois, les tables de la première salle sont déjà prises d’assaut par les joueurs de Magic the Gathering. Je fais un crochet par le comptoir pour m’acheter de quoi sleever* mon deck, pour un premier contact faut pas déconner : mes cartes doivent être sur leur 31.

À peine arrivé dans l’arrière salle, un joueur me propose une partie après les présentations d’usage. Jusqu’ici, tout va bien, je suis en terrain connu.

Alors que ma première partie se fini sur une cuisante mais instructive défaite, les organisateurs de l’événement arrivent, badge « Wookey Forger » autour du cou.

Ils déballent leurs decks et leur matériel en proposant à qui veut de venir jouer avec eux.

Quentin, l’Homme aux 90 decks, tous prêts à être échangé.

Guillaume et Quentin s’installent à notre table pour nous parler de stratégie, la façon dont il faut aborder une partie et sur la manière d’identifier les points forts et points faibles d’un jeu. En anglais, pour les joueurs qui ne sont pas francophones.

Guillaume en pleine analyse de decks.

Ils étalent alors le deck d’un joueur sur la table, en quelques secondes ils identifient quelques combos en nous expliquant leur raisonnement. Aucun doutes possibles, ils savent de quoi ils parlent et pour cause…Quentin est l’un des meilleurs joueurs belges, Guillaume, Piergiacomo, Arthur et Stéphane n’ont d’ailleurs pas à rougir non plus de leur classement.

On y reviendra plus tard.

Arthur en pleine discussion avec une débutante

L’instant d’après, Quentin m’invite à jouer avec lui afin que je puisse mettre en application ce que je viens d’apprendre, Piergiacomo fait de même avec une nouvelle joueuse.

Piergiacomo en face d’un joueur expérimenté.En arrière plan: Stéphane contre Arthur (de dos)

Pendant ce temps-là,  Arthur et Guillaume font le tour des tables adaptant leurs decks au niveau de jeu des joueurs de la communauté, du novice au plus expérimenté.

Des anecdotes sur les tournois récents fusent de temps en temps, des points de règles sont discutés, ça discute du plan AirBnB pour le prochain tournoi qui aura lieu en Angleterre…bref, une bande de pote.

Au final, j’aurais joué 4 parties en les ayant toutes perdues mais en ayant appris énormément sur la manière de lire mon propre jeu et le jeu adverse.

Ceci dit,  j’ai eu le plaisir de pouvoir mettre en place des enchaînements ravageurs et d’anticiper certaines stratégies grâce aux conseils bienveillants des joueurs de la communauté.

Et avant tout, des chouettes rencontres!


The Wookey Forgers: Origins.

Les Wookey Forgers sont né de la rencontre de 5 joueurs passionnés, tous venu d’horizons différents.

« Nous partageons entre nous une variété de petits talents qui nous permettent de pouvoir contribuer au bon développement de la communauté. Comme la création de l’identité visuelle de groupe » (Guillaume aka Rakaki)

La communauté naissante va d’ailleurs bientôt avoir à découvrir la nouvelle extension « Age of Ascension » ainsi qu’un voyage à planifier vers Bimingham pour le prochain tournoi.

Ça laisse présager de chouettes événements dans un futur proches!

Guillaume précise que « Un des objectifs de notre groupe, c’est de construire une communauté de passionné afin que l’on puisse tous se lancer à fond sur la nouvelle extension le mois prochain, d’où l’intérêt d’avoir un focus sur la compréhension du jeu et des stratégies »

« Rester ouvert à tout public, pour que les joueurs compétitifs et les joueurs plus « casual » puissent se retrouver au sein d’une communauté active.  » (Stéphane aka GlommyNours)

Les classements ne sont là qu’à titre indicatif mais révèle avant tout une connaissance approfondie du jeu et de ses communautés.

Quentin aka Cleonis : 74eme joueur mondial sur le Vault tour de Eindhoven, probablement l’un des meilleurs joueurs de Belgique. Enseignant dans une école à pédagogie active, passionné par son boulot et par les jeux de société. Il donne divers conseils sur le jeu et son actu via sa chaîne youtube.

Piergiacomo aka Ænima : Italien, vit à Bruxelles depuis 5 ans. Dessinateur/graphiste, aime le bricolage, l’horreur et le science fiction.

Arthur aka Hopus le Gnome, 237eme au classement mondial sur le Vault tour de Eindhoven: passionné par le jeu de société, le dessin (animé et BD), la psychologie et la sociologie. Aspire à devenir juge en tournois.

Stéphane aka GlommyNours, 384eme au classement mondial sur le Vault tour de Eindhoven  : « Informaticien 42 ans, passionné de jeu (RPG, boardgame ou encore classiques, comme le Go) depuis l’adolescence et la passion n’est jamais passée. Je bosse comme développeur Java. A côté de ça, mon autre passion est la cuisine. »

Guillaume aka Rakaki, 124ème au classement mondial sur le Vault tour de Eindhoven: Vidéaste, Animateur, voyageur, passionné de vidéo et hobbyiste du jeu de cartes.

Si l’expérience vous tente, ça se passe souvent les mercredi et dimanche soir à l’Outpost Bruxelles (métro Parc) , on s’y retrouve avec mon pote « H.Fitton, Artisan du Parc du Courage » ?

Retrouvez les Wookey Forgers et l’annonce de leurs events, sur Facebook: https://www.facebook.com/wookeyforgers/


*JCC: Jeu de carte à collectionner (ex: Magic, Pokemon…).

*Deck: Packet avec un nombre défini de carte, construit par un algorithme dans le cas de KeyForge.

*Sleever: Jargon de ludiste pour décrire l’action de protéger ses cartes dans des petites pochettes en plastique transparent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *